Articles

Le docteur Riveline rencontre les élèves de la seconde scientifique au lycée Louis Pasteur

Par Valentina RIZZO, publié le lundi 20 janvier 2020 07:14 - Mis à jour le lundi 20 janvier 2020 07:15
Image1.png
Rencontre avec le Dr Daniel RIVELINE (Directeur de recherche, Laboratoire de Physique Cellulaire, IGBMC – Université de Strasbourg).

Conférence du 14/11/19 organisé par madame Demougeot dans le cadre de l’Opération Déclics : 
Rencontre du Dr Daniel RIVELINE (Directeur de recherche, Laboratoire de Physique Cellulaire, IGBMC – Université de Strasbourg)  et des élèves de seconde scientifique (2nde 6).


Article écrit par Valentina Rizzo 2nde6 en lien avec le Dr Riveline

Daniel Riveline lors de sa conférence, nous a d'abord donné les définitions et les différences entre la matière vivante et la matière inerte ainsi que certaines notions relatives aux cellules.

La matière vivante  est un élément qui se nourrit, se reproduit, consomme d'autre matière pour générer de l'énergie et bouge par elle- même. 

La matière inerte n'a ni vie ni conscience.


Pour rappel, une cellule de mammifère mesure 10 micromètres. On peut considérer les cellules comme une matière (Physique vivante).

Comparaison des cellules (de mouche) avec des « cellules » de savon (photo).

  

 

 

 

 

 

 

 

 

On constate qu'elles ont toutes les deux des formes de polygones avec des angles typiques de 120° entre côtés. C'est une loi entre la physique de la mousse et les formes des cellules dans les tissus.

Dans cette même direction scientifique, dans une intervention donnée en 2013, Eric Wieschaus, récipiendaire du prix Nobel de physiologie et de médecine, se demande comment les tissus cellulaires se mettent en place.

Nous avons ensuite visionné des vidéos sur la formation d'un embryon de souris puis sur la prolifération des cellules. Nous avons alors pu constater que ces cellules étaient similaires chez tous les êtres vivants. Information surprenante, elles sont solides à court terme et liquides sur le long terme.

Pour vérifier cela, nous avons mené une expérience avec une sorte de pâte à modeler fixée sur le tableau au début de la conférence. Nous avons pu observer qu'elle avait légèrement coulé après un certain temps. Si nous la tirons d'un coup sec, elle se casse, si nous la tirons lentement, elle coule. Cette expérience valide l'hypothèse émise auparavant, cette matière inerte est solide à court terme et liquide sur le long terme. Ces traits sont partagés entre matière inerte et matière vivante.

Les scientifiques font des recherches pour prouver et valider des hypothèses, mais cela peut être très long. 
Ils publient leurs recherches dans des journaux comme Science, Nature (ce sont des références connues), mais aussi dans d’autres excellentes revues comme en physique, Physical Review Letter ou New Journal of Physics, European Journal of Physics. Les recherches fondamentales prennent du temps. Par exemple il a fallu entre 50 et 100 ans de recherches pour permettre la création des technologies impliquées dans les téléphones portables, en comprenant et prouvant qu'il y avait des ondes qui se répandaient dans l'atmosphère notamment et ainsi de suite.

Cette activité de recherche fait travailler la curiosité mais aussi le doute, la réflexion entraîne une vérification des hypothèses afin de les valider.
L'erreur dans la démarche scientifique joue un rôle primordial car elle permet d'apprendre et renouveler les démarches. Alors osez-vous tromper ! 

Actuellement Daniel Riveline et son équipe essayent de fabriquer des organes artificiels (pancréas, cerveau,...) 
Mais s’ils réussissent, tout le monde aurait-il les moyens de s'en procurer ?
Les questions éthiques animent aussi les chercheurs avant et pendant les réalisations de leurs recherches.

Commentaires

Aucun commentaire