Articles

Une plongée dans les bassins potassiques

Par Emelyne PAULET, publié le jeudi 4 juillet 2019 17:27 - Mis à jour le jeudi 4 juillet 2019 17:31
Haveuse pour extraction de la potasse.jpg
Le mardi 28 mai 2019, les 3 classes de 1ère S sont allées visiter deux bassins potassiques dans le Sud de l’Alsace

Le mardi 28 mai 2019, les 3 classes de 1ère S sont allées visiter deux bassins potassiques dans le Sud de l’Alsace dans le cadre d’un E.P.I histoire/géographie-S.V.T. Les bassins ont été créés afin de récupérer la potasse présente dans les sols alsaciens à partir de différents carreaux. Nous avons donc visité 2 de ces carreaux situés à 12km l’un de l’autre. Le premier, le carreau Joseph Else, nous a été présenté par Pauli, un ancien mineur, qui à travers son histoire, nous a fait découvrir son incroyable métier. Il a commencé à travailler à l’âge de 14 ans lorsque son père, lui-même mineur, a décidé de l’emmener avec lui dans les mines. A ce moment là Pauli aimait déjà travailler dans les mines mais son rêve était de contrôler les machines. Pour cela, il a du effectuer un stage avec son père dans les mines.

 

Son travail consistait à déplacer un tas de potasse de 27 tonnes et le déposer dans un charriot; de même pour les autres mineurs. Ils devaient tous avoir fini leur travail à midi. Il est 11h 30, tous les mineurs arrivent au bout de leur tas, tous sauf Pauli. Lui n’a débarrassé qu’1/4 de son tas. Cependant il sait que s’il ne termine pas à temps il sera renvoyé et ne pourra jamais réaliser son rêve. Il essaie donc de se dépêcher mais en vain. Ses camarades ont alors terminé leur travail plus tôt afin de l’aider, et c’est à ce moment là, en voyant l’entraide présente dans les mines, qu’il est tombé amoureux de son métier. L’autre partie de ce carreau nous a été présenté par une prof de S.V.T qui nous a expliqué comment la potasse s’est déposée en Alsace et par quel procédés. Le second carreau nous a été présenté par Jean. Celui-ci a commencé la visite du carreau Rodolphe en nous montrant deux haveuses, une basse et une haute. Ces machines permettent d'extraire la potasse. Après cela il nous a montré la composition du carreau: deux chevalements, un en béton et un en acier, et deux bâtiments. Ces bâtiments permettaient en leur sein la séparation des deux sels de la potasse , il servait aussi d’entrepôt en cas de besoin. Suite à cela il nous a emmené dans une des salles contenant une machine d'extraction. La première possédait deux moteurs et la seconde plus ancienne datant de 1912 n'en possédait qu'un. La fin de la visite de ce carreau fut la partie sur la salle des pendus. Cette salle était le vestiaire des mineurs. Leur tenue était accrochée en l'air via un système de poulie et de corde. Cette salle contenait également des douches et le reste du matériel nécessaire aux mineurs comme des lampes. D'après Pauli et Jean le métier de mineur était très bien rémunéré. Malgré les conditions extrêmement dangereuses leurs conditions de vie étaient bien audessus des autres ouvriers. En effet l'entreprise leur fournissait leur maison avec leur jardin potager, ils ne payaient ni le loyer ni l'électricité et le gaz, et avaient un salaire qui pouvait augmenter.

 

Commentaires

Aucun commentaire